« Alain Aragneau met les points sur les "i" | Accueil | Vous êtes chaleureusement invités... »

Commentaires

Marianne

Anticor labélise les candidats qui s'engagent contre la corruption

Fondée en 2003, l'association Anticor lance pour ces législatives la campagne Antidote. Cette opération vise à sensibiliser l'électorat à la question de la corruption en mettant en avant les candidats qui s'engagent à lutter contre la corruption et ceux qui s'adonnent ou se sont adonnés à des pratiques illégales dans le cadre de leur mandat. Anticor espère ainsi recrédibiliser les politiques et atténuer le sentiment de banalisation du « tous pourris. »

Les candidats de votre circonscription ont-ils leur Antidote ? Sous cette appellation se cache la campagne de l'association de lutte contre la corruption Anticor visant à sensibiliser les électeurs sur les activités illégales dans le monde politique. Lancée le 22 mai dernier, elle propose de faire connaître les « candidats sains » et les « candidats contaminés. » « Les malversations et les détournements de la vie démocratique décrédibilisent les hommes politiques, explique Séverine Tessier, présidente et co-fondatrice d'Anticor. En mettant en avant ceux qui s'engagent à lutter contre la corruption, nous contribuons à lutter contre la résignation des citoyens, le fameux « tous pourris » qui empêchent les gens de croire en la politique. »

Prime à l'éthique
En pratique, le label Antidote implique l'adhésion à l'association Anticor, la signature d'un document officiel reprenant la charte de lutte contre la corruption et une contribution forfaitaire pour participer à la campagne Antidote (299 € enregistré au titre de la communication de campagne).

La charte s'articule autour de trois axes, prévenir, contrôler et punir, se déclinant en 13 engagements : inéligibilité des candidats condamnés pour délits financiers, règlementation du lobbying, non-cumul des mandats… « L'idée est de promouvoir le vote éthique en aidant à faire connaître ceux qui prennent des engagements fermes contre la corruption », développe la présidente d'Anticor.

[***suppression d'un passage électoraliste anti-droite et anti-Sarkozy que nous jugeons déplacé quand la lutte contre la corruption doit selon nous dépasser les clivages politiques***]

-------

La charte et la liste des candidats labélisés sont disponibles sur le site d'Antidote 2007.

Sylvain Lapoix

Lavande & Coquelicots

Merci beaucoup à vous. Je connais très bien Anticor, et sa présidente Séverine Tessier, qui a la fâcheuse manie de confondre lutte contre la corruption et plate-forme militante de gauche.

Or, dans notre circonscription, la corruption et l'affairisme frappent au sein du parti socialiste, comme l'ont prouvé ces 10 dernières années les mises en examen et condamnations multiples de communes impliquées dans le SAN.

Compte-tenu du parti pris pro-socialiste d'Anticor, nous menons notre combat sans vous. Séverine Teissier serait bien inspirée de cesser ses attaques partisanes, et de se concentrer de lutter seulement contre la corruption, qui transcende les clivages politiques.

Hélène Samzun Dehaspe

Je me permets de vous adresser en quelques mots la réponse de la personne que vous attaquez :

"Dites leur au contraire que nous serions heureux d'avoir des signataires ump d'ailleurs nous soutenons et sommes allés dans sa ville, M. Jean Pierre Saez, maire ump de venelles qui s'est engagé clairement sur la moralisation de la gestion de l'eau dans sa comune, nous comptons des adhérents élus locaux ump ou divers droite à ce jour et des libéraux avec lesquels nous avons lancé une opération "mains propres" en présence de M; Charles de Courson qui a rejoint M; Sarkozy.

A Istres, comme ailleurs, le combat contre la corruption concerne tous les républicains parce que des pactes de corruption ont unis des gens de gauche comme de droite. nous sommes prêts à rencontrer et labelliser des élus ump qui signeraient (à condition comme pour les autres qu'ils n'aient pas été eux mêmes condamnés pour des délits financiers.)

Evidement si les élus ump veulent boycotter notre mouvement pour ensuite dire qu'on est de gauche, cela les regarde, mais qu'ils ne disent pas ensuite que nous fermons notre mouvement. nous affronterons les élus corrompus et sollictions partout des candidats y compris face à des ps condamnés.

Nous soutiendrons les élus qui s'engagent et font honneur à la politique. Pour nous (et moi qui vient de rendre ma carte du ps qui n'a pas fait le ménage en son sein), la corruption n'a pas d'étiquette politique, donc la lutte est l'affaire de tous tout simplement pour réhabiliter la politique. Plusieurs de nos amis citoyens membres du réseau anticor interpellent leurs élus de toutes tendances pour l'instant nous n'avons que des réponses négatives ou des silences côté ump. Que le candidat d'istres ouvre le banc et nous communiquerons sur son engagement. Je veux bien venir aussi pour une réunion publique à ses côtés s'il le souhaite.

Enfin un mot pour finir, Nicolas Sarkozy n'a t-il pas ouvert le gouvernemnet à des gens de gauche parce qu'il considère qu'il y a des causes qui dépassent les clivages partisans ? c'est la même chose pour Anticor qui oeuvre au rassemblement de toutes tendances à l'instar d'autres associations comme celle des élus locaux contre le sida par exemple, présidé par M. Roméro, qui lui est de droite, membre de l'ump.

Merci de faire passer ce message

Amicalement.

Séverine

Lavande & Coquelicots

Merci à vous Hélène, mais comme je vous l'ai déjà dit, je connais Anticor et le simple spam qu'ils ont laissé ci-dessus comportait de nombreuses attaques contre la droite en général, et Nicolas Sarkozy en particulier.

Par ailleurs, Antidote s'engage de façon frontale sur une série de sujets qui dépassent le cadre de la corruption, et pour lesquels il aurait été judicieux de les séparer : le cumul entre un mandat de député et celui de conseiller municipal, ne me paraît pas préjudiciable à la démocratie ni facteur en soi de corruption.

Nous partageons pleinement la lutte d'Anticor contre la corruption, mais il faudrait que Séverine Teissier se rende compte que ses propos demeurent ambigus et partisans : que signifie ce "si les élus ump veulent boycotter notre mouvement pour ensuite dire qu'on est de gauche, cela les regarde, mais qu'ils ne disent pas ensuite que nous fermons notre mouvement" ? Notre prise de position vis-à-vis d'Anticor est personnelle, et n'engage pas "les élus UMP" dans leur ensemble !

Nous refusons toute récupération politique de la part d'Anticor. A quand une co-présidence pluraliste ? Si Séverine Teissier rencontre tant de réticences de la part d'élus de droite, elle devrait peut-être s'interroger sur les attaques larvées qu'elle adresse de façon partisane.

Une fois encore, il suffit de constater la généralisation à laquelle elle se laisse aller dans la réponse que vous relayez.

J'ajoute que notre position à l'égard d'Anticor est susceptible d'évoluer. Il n'y a aucune réticence de principe: nous avons déjà plusieurs fois réfléchi à notre rapprochement avec cette structure, ce qui semble parfaitement naturel compte tenu de nos combats locaux. Mais chaque fois, les mêmes objections ont surgi. Pour l'instant, Anticor ne nous a pas convaincu de sa réelle impartialité.

Monique

Le mouvement Anticor est il de gauche ou de droite mais là n'est pas la question. Il faut une fois pour toute dépasser ces clivages pour lutter contre la corruption et surtout avancer sur la reconstruction de la France.
Je pense que c'est bien là, l'objectif de Monsieur Nicolas SARKOSY.

Micheline

Si je puis me permettre le copié/collé suivant...et vous demander si c'est bien la réalité...
Blog de Monsieu Queytan

ISTRES : Granié , une fois de plus veut s'ériger en sauveur !
--------------------------------------------------------------------------------
De plus en plus conscient de la "patate chaude" presque brûlante pour RAIMONDI , Granié multiplie les bizarreries
Dernièrement il a proposé un pacte d'honneur (oui , ne riez pas ) à Alain ARAGNEAU , candidat de l'UMP aux élections législatives :

"Tu fais élire RAIMONDI comme Député et je t'aiderai pour que tu sois Maire d'ISTRES" lui annonça Granié .

Dans sa pensée , exit BERNARDINI mais cela n'est pas nouveau , mais aussi les autres candidats socialistes GOUIN et DETAVERNIER . Un bel exemple de fidélité et de moralité politique ! Avec en prime , il vaut mieux ARAGNEAU/UMP à ISTRES que BERNARDINI , comme cela la présidence du SAN n'est pas en danger !

ARAGNEAU qui vit par ses convictions et qui connaît la qualité habituelle des promesses de GRANIE , déclina l'offre poliment et fit prévenir BERNARDINI des fantasmes du Président du SAN .

A ce petit jeu , RAIMONDI est vraiment mal barré ! ! !

Lavande & Coquelicots

Quy Queytan ferait mieux de surveiller sa plume : nous lui avons fait passer dès parution de cet article un démenti complet, dont il refuse manifestement de tenir compte. Les magouilles politiques ne nous intéressent pas. Et personne n'est autorisé à parler au nom d'Alain Aragneau, hormis lui-même.

Pour le reste, René Raimondi le menteur pathologique et Bernard Granié le manipulateur chronique récoltent ce qu'ils ont semé : leur parole ne vaut rien.

Lavande & Coquelicots

Monique, nous sommes parfaitement d'accord avec vous. Mais Anticor n'est pas sur cette ligne-là. Ils ont par exemple décrit la victoire de Nicolas Sarkozy aux présidentielles comme "la victoire d’un système dans lequel la collusion avec les milieux industriels, financiers, médiatiques est bien connue". Et ensuite, Teissier s'étonne de ne pas faire consensus ? Elle trahit le combat qu'elle prétend mener.

Par ailleurs, Antidote n'a convaincu qu'une treintaine de candidats aux législatives, sur plus de 7 639. Preuve qu'il s'agit d'un groupuscule, et que les généralisations du type "où est l'UMP ?" sont montées de toutes pièces.

Nous n'avons pas attendu Anticor pour lutter contre la corruption, et nous refusons de cautionner une démarche aussi hypocrite et partisane.

Jean C

Et dire que celui que vous critiquez pourrait vous faire gagner les élections si au deuxième tour il y avait une triangulaire entre lui, M Vaxes et vous ! Dire celà de lui c'est l'encourager à se désister s'il arrive derrière Vaxes. A moins que vous ayez un accord avec Vaxes pour qu'il se maintienne au second tour s'il arrive derrière M Raimondi afin de vous faire gagner.
Aragneau Vaxes unis dans un même combat ! On croit rêver

Lavande & Coquelicots

Les électeurs n'appartiennent à personne. Vous n'êtes capable de raisonner qu'en terme de basses tractations politiciennes ? Nous refusons toutes ces manoeuvres dans le dos des citoyens. Si Alain Aragneau l'emporte le 17 juin, il ne le devra ni à Vaxès, ni à Raimondi, ni même à lui, mais aux électeurs.

Raimondi véhicule de la politique une image indigne, l'incarnation du mensonge et de la manipulation. Ce qui nous rapproche de Vaxès, c'est ce qui nous éloigne de Raimondi sur le plan de l'éthique. Pas davantage. Mais c'est déjà suffisant pour expliquer ce billet.

giraud  alain

JE ME DEMANDE BIEN CE QUE DEVIENNE LES ELECTEURS....DANS C MAGOUILLES DE FOND DE RUISSEAU....FINALEMENT NOTRE AVIS ET SANS IMPORTANCE...ET NOS BULLETINS DE VOTES ET NOS CONVICTIONS
........DE LA MERDE.......................
UN HOMME EN COLERE...L ANE DE CRAU
............ALAIN GIRAUD.................
..AUX URNES CITOYENS..C LA SEULE FACON DE NOUS FAIRE ENTENDRE

Hélène samzun dehaspe

A propos d'Anticor, toujours, je vous transmets une réaction suite à vos propos tenus ici récemment :

Ce sont là des attaques personnelles et ce malgré nos
> efforts collectifs, y compris des membres ump en notre
> sein et simples élus locaux qui interrogent comme
> certains médias puisque nos propositions dépassent les
> notions partisanes. La charte fixe des objectifs
> (beaucoup sont issus de travaux de parlementaires de
> tous bords comme le principe d'inéligibilité proposé
> par Michel Hunault, député UDF rallié à M; Sarkozy qui
> a fait une proposition de loi visant à faire de
> l'absence de condamnation pour, certaines autres
> propositions comme sur les paradis fiscaux sont issus
> de la commission antiblanchiment dont M; Gaubert,
> député UMP).
> Aux futurs députés de définir les modalités. la
> charte a été élaborée de manière transpartisane (il y
> a des députés cumulards et très attachés à le rester à
> gauche aussi ce n'est pas affaire d'orientation
> partisane ) ; nous retirons des avis et préconisations
> de personnalités diverses: experts, citoyens etc.
> Alors, chacun sa conscience.
> on ne peut pas se répondre indéfiniment par mail
> alors nous espérons un échange réel une prochaine
> fois. mais sur la question ; à quand une co présidence
> ? Chiche adhérez à Anticor ! "

Jean-Pierre Roux

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Archives