« DE LA ROSE... A L'ÉPINE | Accueil | DÉMISSION TACTIQUE DE MICHEL CAILLAT A ISTRES »

Commentaires

Jeff

On sent planer l'ombre menaçante de Bernardini que ce soit sur les protagonistes ou sur les manières d'agir. Le revirement autant inexplicable que troublant de Dany Sans donne à réflechir sur les moyens utilisés par l'ancien maire. Toujours ineligible mais qui tire quand même les ficeles et compte bien renflouer ses caises sur le compte des istréens. Heureusement que monsieur Aragneau remonte le niveau avec un comportement et une ligne de conduite exemplaire. L'espoir de voir un jour Istres libérée du joug des anciens fantômes n'est pas perdu. Merci monsieur Aragneau.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Archives